Quelle est la position des utilisateurs de MOOC vis-à-vis du dirigisme ?

Les MOOC ne sont pas à une contradiction près. Ils sont généralement assez dirigistes dans le sens où les objectifs d’apprentissage sont fixés à l’avance par l’équipe enseignante. Pour autant, ils attirent généralement des participants qui n’ont pas toujours l’envie de se plier aux instructions d’une telle équipe, en particulier s’ils ont leurs petites habitudes en termes d’apprentissage en ligne. Je me propose aujourd’hui d’aborder la question du rapport de ces apprenants face à la relative autonomie dont ils disposent au sein de ces dispositifs.

Lire le reste de cet article »

Points de vue de concepteurs de MOOC sur les interactions (2/2)

Nous avons vu au cours du dernier billet que les interactions pouvaient avoir au moins deux fonctions pour les concepteurs de MOOC : une fonction pédagogique, et une fonction d’entraide entre participants. Je vous propose aujourd’hui de discuter de deux autres visées, et de revenir sur le point de vue d’enseignants qui ne voient pas toujours d’un bon oeil ce qui se passe dans ces espaces d’interaction.

Lire le reste de cet article »

Points de vue de concepteurs de MOOC sur les interactions (1/2)

Que pensent les concepteurs de MOOC de l’interaction dans leurs cours ? Bien évidemment, ce n’est en effet pas du tout la même situation si l’objet du MOOC est de créer une communauté ou si le forum n’est là que pour jouer un rôle de FAQ améliorée. Je vous propose, dans le billet d’aujourd’hui, de revenir sur la diversité de leurs positions à cet égard, qui permet de mieux comprendre ce que l’on observe au quotidien dans les forums.

Lire le reste de cet article »

Points de vue d’apprenants sur le dirigisme dans les MOOC (2/2)

Au cours du dernier billet, nous nous sommes intéressés à la question du dirigisme au sein des MOOC, rapportant les propos de participants qui étaient relativement à l’aise avec le faible taux d’encadrement de ces formations. Aujourd’hui, j’aimerais souligner le fait que, bien évidemment, nombre de participants aimeraient être plus encadrés qu’ils ne le sont dans les MOOC, même s’ils peuvent comprendre que l’on ne puisse fournir un tel encadrement dans une formation gratuite.

Lire le reste de cet article »

Points de vue d’apprenants sur le dirigisme dans les MOOC

Aujourd’hui, j’aimerais faire un billet sur l’auto-détermination dans les MOOC, entendue ici comme la capacité à formuler ses propres objectifs, à choisir le format et la nature des productions à rendre, les objectifs pédagogiques que l’on souhaite suivre. Je rapporte, comme d’habitude, des propos entendus au cours des entretiens réalisés pendant ma thèse.

Lire le reste de cet article »

Retour sur les Inquiry-Based Learning Environments (IBLE)

J’aimerais vous parler aujourd’hui des IBLE (Inquiry-Based Learning Environment), ces logiciels visant à instrumenter plus spécifiquement la démarche d’investigation (DI). Techniquement parlant, de nombreux IBLE rencontrés correspondent à la définition de CMS (Content Management System, comme WordPress) ou de LMS (Learning Management Systems, comme Moodle ou Open edX), selon leurs fonctionnalités. Mais pensés pour l’enseignement des sciences.

Lire le reste de cet article »

Comment développer une technologie innovante avec cette prolifération de LMS et d’ENT ?

Dans la lignée des billets qui précèdent, je poursuis ici mon partage sur un tour d’horizon sur les technologies utilisées pour instrumenter l’enseignement des sciences, et sur les orientations possibles. Un certain nombre de questions se posent dès que l’on veut construire une technologie pour une utilisation dans un contexte scolaire. Se dirige-t-on davantage vers un CMS, un LMS, ou un LCMS (Learning and Content Management System) ? Quelle place souhaite-t-on accorder aux interactions sociales en général, et à la collaboration en particulier, dans l’architecture logicielle de l’outil ? Quelle place veut-on accorder à l’évaluation ? Dans quelle mesure les différentes étapes, les différentes dimensions de la démarche d’investigation ont-elles vocation à être instrumentées de manière spécifique ? Une éventuelle instrumentation spécifique de ces étapes doit-elle se refléter dans l’architecture du logiciel ou doit-elle se cantonner à des réflexions d’ordre didactique ?

Lire le reste de cet article »

Quelques exemples de systèmes de gestion de contenu utiles pour l’enseignement des sciences

Je poursuis aujourd’hui l’état de l’art dont je vous parlais au cours du dernier billet. Donc si vous voulez mieux comprendre la démarche, il faut que vous passiez d’abord par là. Nous parlerons dans les billets qui viennent sur quelques grandes familles d’outils (sachant qu’il y a des recoupements importants entre elles) : les systèmes de gestion de contenu, les learning management systems, avec deux orientations que sont l’évaluation par compétence et l’apprentissage collaboratif, pour conclure sur les logiciels conçus pour instrumenter plus spécifiquement la démarche d’investigation. Aujourd’hui, nous ne parlons que de systèmes de gestion de contenu, avec les carnets de laboratoire électroniques ou les logiciels de prise de note.

Lire le reste de cet article »