Points de vue de concepteurs de MOOC sur les interactions (1/2)

Que pensent les concepteurs de MOOC de l’interaction dans leurs cours ? Bien évidemment, ce n’est en effet pas du tout la même situation si l’objet du MOOC est de créer une communauté ou si le forum n’est là que pour jouer un rôle de FAQ améliorée. Je vous propose, dans le billet d’aujourd’hui, de revenir sur la diversité de leurs positions à cet égard, qui permet de mieux comprendre ce que l’on observe au quotidien dans les forums.

L’interaction comme composante de l’apprentissage

La première position est caractéristique d’une enseignante de langues, pour qui l’interaction est donc un mécanisme clé de l’apprentissage, et qui mobilise une équipe sur les différents espaces d’interaction, afin que la mayonnaise prenne.

Une autre attente c’est vraiment aussi que les étudiants créent une communauté d’apprenants, ça on a vraiment envie, on essaie de vraiment les stimuler à utiliser le wiki et le forum, avec encore une fois, de notre part, un accompagnement. Donc il y a une équipe pédagogique derrière moi, donc si même je suis quasi la seule dans la conception du MOOC, j’ai euh des collègues qui sont idéalement experts en langue, qui vont m’aider à faire des permanences, à susciter des discussions, à pouvoir vraiment inciter les étudiants à participer un maximum, à essayer de s’investir et d’interagir avec les autres apprenants. On va essayer avec notre impulsion de faire en sorte qu’ils créent une communauté d’apprenants et qu’ils puissent aussi apprendre les uns avec les autres. Pas seulement à travers la plate-forme et juste avec moi en tant que guide et accompagnatrice, mais aussi avec les autres apprenants. Donc parce que tout le monde n’aura pas le même niveau. Et apprendre une langue c’est social, ça se fait en apprentissage avec des autres, ça se fait dans la relation et l’interaction avec les autres, c’est pas quelque chose que je fais de manière isolée.

L’interaction vise parfois aussi le partage de ressource, comme c’est le cas pour cette enseignante d’un MOOC sur le Transmedia.

Le partage de ressources, l’interactivité qui va se faire autour du cours, c’est hyper important ça que les apprenants ils partagent leur expérience, à la fois sur le cours, leur expérience après le cours. Sur la seconde session il y a plusieurs groupes d’apprenants qui se sont formés pour essayer de réfléchir à des stratégies Transmedia par exemple, c’est important ça. Nous on donne certes un cours, mais il faut qu’il y ait de l’activité autour, il faut qu’il soit vivant ce cours, et ça passe par la création d’une communauté d’apprenants.

La pérennité de la communauté est l’un des objectifs, comme nous l’avons vu dans les articles sur les motivations des concepteurs, il y a quelques billets de cela.

Après nous on garde la page Facebook, on garde le compte Twitter. C’est à nous aussi d’animer, de continuer à animer au-delà du cours en lui-même.

Interactions, entraide et dynamiques d’intelligence collective

L’autre intérêt que peut avoir l’interaction, c’est l’entraide entre participants. Quand vous avez des dizaines, voire des centaines de personnes perdues dans les forums, et qui vous envoient une tripotée de mails relatifs à la logistiques, vous êtes bien contents quand certains apprenants prennent l’initiative dans les forums. C’est par exemple le cas pour ce concepteur de MOOC :

Ce qui est bluffant pour un concepteur de MOOC c’est la capacité à voir naître rapidement une communauté qui s’autorégule. La plupart du temps je ne répondais pas aux questions. Les mecs faisaient les Hang-Out de la semaine et les réponses se faisaient naturellement. Tu as des logiques d’intelligence collective que tu visualises pendant le forum de discussion parce que les gens répondent entre eux. C’était à la fois très confortable et en même temps bluffant car tu n’arrives pas à avoir ça en salle de cours en présentiel où tu as une espèce de jeu d’acteurs ou de timidité des acteurs qui fait que les gens ne rebondissent pas sur les idées des autres. Le forum permet ça.

Cet autre concepteur, qui intervient relativement peu dans les forums, a une position assez similaire (en soulignant les problèmes que posent les propos inadaptés que certains postent parfois) :

C’est d’être systématiquement présent sur les forums mais pas trop. Montrer que je suis là, faire une réponse de temps en temps, encourager mais à petite dose. Il y a de vraies interactions et je pense qu’elles sont très intéressantes. Ce qui est bien sur le MOOC c’est que dès la première session tu as des gens experts qui ont émergé comme les grands frères du MOOC et c’est assez génial ; ça crée une dynamique collective et on en joue. Après, il y a des gens qui peuvent dire des trucs stupides et il faut gérer diplomatiquement la situation mais ça fait partie du jeu.

Je vous mets pour conclure sur cette thématique une troisième citation, un peu du même acabit, d’un autre concepteur de MOOC

Ce qui m’a plu c’est de voir une communauté se construire. L’intérêt du forum c’est que même par rapport à un cours les gens qui participent vraiment posent des questions parfois naïves mais se construisent petit à petit leur réponse par échange. Et ça c’est extrêmement fort. Ça pourrait se passer dans une classe sauf que la temporalité n’est pas la même. Il y a des gens qui comprenaient mieux que les autres, qui se posaient des questions au-delà, ce qui était pas mal aussi. Contrairement à une classe où les gens ne peuvent pas parler entre eux, là ils peuvent donc c’est un atout.

C’est tout pour aujourd’hui. Nous avons vu deux cas de figure : la fonction pédagogique d’une part, et la fonction d’entraide d’autre part. Nous allons voir au cours du prochain billet qu’il existe d’autres finalités au forum de discussion, et que certains ne le voient pas toujours d’un très bon oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>